Diagnostic du syndrome de mirizzi par la C.R.E.

Translated title of the contribution: Diagnosis of mirizzi syndrome by endoscopic retrograde cholangiography

Research output: Contribution to journalEditorial

1 Citation (Scopus)

Abstract

Dans une série de 9 648 C.P.R.E., les auteurs ont diagnostiqué un syndrome de Mirizzi chez 48 patients (0.5 %). Dans tous les cas, l’examen était indiqué en raison d’une cholestase. Le problème majeur a été de différencier le syndrome de Mirizzi d’autres processus pathologiques présentant une morphologie similaire : le cancer du cholédoque est le diagnostic différentiel le plus important du fait que sa localisation et son expression radiologique peuvent imiter le syndrome de Mirizzi. Les caractéristiques radiologiques évocatrices du syndrome de Mirizzi sont la compression du canal hépatique commun avec soit un refoulement irrégulier, soit plus rarement une obstruction. La C.P.R.E. est l’examen primordial dans le diagnostic du syndrome de Mirizzi parce qu’elle fournit un bilan morphologique plus complet de la voie biliaire et en outre des informations sur l’aspect de la papille et de la pancréatographie.

Original languageFrench
Pages (from-to)61-65
Number of pages5
JournalActa Endoscopica
Volume17
Issue number2
DOIs
Publication statusPublished - Mar 1987

    Fingerprint

Keywords

  • C.P.R.E.
  • E.R.C.P.
  • Mirizzi syndrome
  • syndrome de Mirizzi

ASJC Scopus subject areas

  • Radiology Nuclear Medicine and imaging

Cite this